Lady Gaga | The Fame Monster + Taratata

Publié le par MusicBlock



Les ressources de Lady Gaga semblent inépuisables. Depuis deux ans rien ne semble arrêter celle que le Billboard US vient d’élire Rising Star Of The Year (Etoile Montante de l’Année). De surprises en records Gaga arrive toujours à étonner. Première artiste la plus visionnée sur Youtube, troisième personnalité la plus populaire sur Face Book (après Michael Jackson et Obama) et première personnalité féminine, sa musique et son talent lui ont valu la reconnaissance récente de U2 (qui l’ont invité sur scène) ou de Madonna (avec qui elle a réalisé un sketch dans le cadre du Saturday Night Live). Mieux encore, Lady Gaga, qui voue un véritable culte à la communauté gay (première communauté à l’avoir soutenu dès ses débuts à NY et véritable source d’inspiration pour l’artiste), s’est récemment investie en participant à la 13ème l’ Human Rights Campaign à Washington. Le président Obama a, en discours d’ouverture, salué sa prise de position et son combat au quotidien pour lutter contre l’homophobie, la discrimination et l’intolérance.
Niveau tubes, Lady Gaga n’est pas en reste. Just Dance, Poker Face, Love Game, Eh Eh ou Paparazzi ont été classés Top 5 des ventes et de l’airplay dans le monde entier, donnant un bon coup de talons aiguilles et une bouffée d’air frais à une pop music qui tournait en rond depuis un certain temps. Ludique, festive, gai, la musique de Lady Gaga se veut légère, mais pas insipide. Gaga renoue avec cette tradition d’artistes légendaires des années 70/80 qui ne pouvaient dissocier la musique de l’image et voyait chacune de leurs prestations comme une performance artistique. Sa récente performance à Taratata a une fois de plus illustré ses propos : l’artiste est à l’aise quelle que soit la situation, une excellente interprète capable de réinterpréter ses propres titres à la perfection seule derrière un piano.  Gaga est désormais incontournable et son album The Fame – plus grosse vente internationale de l’année – s’est déjà vendu à plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde (platine en France).
Acharnée, Lady Gaga a parcouru le monde ces deniers mois et a composé sur la route 8 nouveaux titres, qui apparaitront dès le 23 novembre dans The Fame Monster, la nouvelle édition 2CD de son album The Fame.
Lady Gaga nous confie : "The Fame Monster contient 8 inédits que j’ai écrit et les thèmes sont différents de ceux qui étaient dans l’album initial « The Fame ». Lorsque tu voyages pendant presque 2 années, tu rencontres pleins de petits monstres adorables et j’ai essayé de faire une chanson sur chaque petit monstre que j’ai rencontré sur les thèmes suivants : la peur du sexe, de l’addiction à l’alcool, de l’amour, de la mort, la peur de la solitude.
J’ai passé de nombreuses nuits en Europe et cet album est comme une expérimentation de chaque moment vécu et d’influences diverses: du gothique aux beats de la dance des 90’s, en passant par la Pop mélancolique des 80’s".
Deux éditions seront disponibles à la sortie : une standard 2CD et une de luxe limitée en digipack incluant un livret de 24 pages. Le visuel fait peau neuve également.
Chaque nouveau titre a la carrure d’un single et The Fame Monster va s’apparenter à un véritable best of. En plus de Red One, Gaga s’est entourée d’autres producteurs de renom comme Teddy Riley (Michael Jackson, Jay-Z, Mary J Blige), Rodney Jerkins (Whitney Houston, Britney Spears, J-Lo, Pussycat Dolls), Ron Fair (Black Eyed Peas, Christina Aguilera) et Fernando Garibay (Enrique Iglesias, Sean Kingston).
Le 1er extrait de cette nouvelle version s’appelle Bad Romance et s’annonce aussi fort que Poker Face. Nulle doute que ce sera un des hymnes de sa nouvelle tournée, The Monster Ball, qui débutera aux US fin novembre 2009 avant de débarquer en Europe début 2010, et passera bien évidemment par la France.

THE FAME MONSTER - LE 23 NOVEMBRE 2009 DANS LES BACS
CD1 – The Fame, les tubes : Just Dance, Poker Face, LoveGame, Eh Eh (nothing else I can say), Paparazzi…
CD 2 – Ses prochains hits, inclus Bad Romance (et 7 autres bombes inédites) 

 

Publié dans International

Commenter cet article