Nazanin : Someday / Nouvel album

Publié le par MusicBlock

Quand Nazanin Afshin-Jam, Miss Canada et Première Dauphine Miss Monde 2003, née en Iran pendant la révolution Islamique, décide d’enregistrer un album ce n’est certainement pas pour devenir une star, mais une manière supplémentaire de partager son message et de faire entendre sa voix,  la voix de l’espoir pour tous les défavorisés et persécutés. 

Tout le monde se souvient de Nazanin Fatehi, cette jeune Iranienne de 18 ans condamnée à mort l’année dernière pour avoir tuer l’un des trois hommes qui tentaient de la violer. Grâce à une pétition de  170 000  signatures lancée du Canada, Nazanin a été re-jugée et remise en liberté. L’auteur de cette initiative est  une ex miss canada, née en Iran également et qui porte le même prénom:  Nazanin Afshin-Jam, qui  a mis avec succès sa notoriété au service d’une cause humanitaire, recevant dans ce combat le soutien du haut commissaire aux droits de l’homme des Nations Unies.

Nazanin  Afshin-Jam a fui l’Iran en 1979 avec sa famille, alors que son père venait d’être arrêté et torturé par le nouveau régime. Ils laissent derrière eux tout ce qu’ils possèdent, et recommencent une nouvelle vie au Canada. Très tôt, la fillette se distingue à l’école par d’excellents résultats et s’engage dans différentes campagnes sociales et politiques. A 17 ans elle obtient son brevet de pilote et le plus haut grade des ‘Royal Canadian Air Cadets’; elle part ensuite étudier en Angleterre puis à l’Institut d’Etude Politique de Paris , se spécialisant pour les thèmes qui lui tiennent à cœur tels le désarmement ou   la lutte contre la pauvreté. Elle obtient des diplômes à la fois en Sciences Politiques et en Relations Internationales, tout en menant des actions de bénévolats comme éducatrice auprès de la Croix Rouge.

Nazanin parle quatre langues (dont le français), à tourné dans plusieurs films au Canada, et à été mannequin avant de remporter le titre de Miss Monde en 2003. Ce prix reçu devant 2.5 billions de téléspectateurs suscita une vive polémique au sein de la communauté iranienne, et lui valu de nombreux mails d’insultes de la part de  fondamentalistes mais également de nombreux messages de félicitation de jeunes iraniens qui voyant en elle un modèle. 

Depuis, Nazanin  continue son combat pour les plus démunis. Elle  est venue en aide aux victimes du tsunami en Inde et au  Sri Lanka, a collecté des fonds pour les victimes du tremblement de terre de Bam, se bat contre l’excision en Ethiopie et a lancé une nouvelle campagne contre les exécutions de mineurs en Iran. 

Aujourd’hui avec son premier album elle révèle ses talents d’auteur et de chanteuse. La musique est pour elle une nouvelle plateforme, grâce à laquelle elle espère toucher d’autres cœurs au delà des frontières et délivrer un message d’espoir à tous ceux qui en ont besoin ; ‘Someday’, le single qui porte le même nom que son album, fait référence à son passé en Iran. « Je voudrais dédier cette chanson à tous ceux qui doivent fuir leur pays, explique t’elle. Soixante dix pourcents de la population iranienne à moins de 30 ans.  Ils ont grandis avec Internet et connaissent leurs droits. Ils ont en eux une soif de liberté… »


Plus d’infos sur les combats de Nazanin :
www.stopchildexecutions.com 
http://www.iran-resist.org/article2178
http://www.bodogmusic.com/artists/nazanin.php

Publié dans International

Commenter cet article