Pascal Obispo : Review de concert

Publié le par G. pour MusicBlock

Nous avions quitté Pascal Obispo après sa tournée triomphale "fan", récompensée par une victoire de la Musique. Le revoilà sur scene pour égrainer ses fleurs du bien au cours d'un spectacle de 2h40.

On retrouve l'homme généreux, drôle et veritable génie mélodique que nous connaissions déjà.
Mais, Obispo a voulu donné à son spectacle une touche "show à l'américaine" qui ne lui convient pas pleinement car elle bride ses délires musicaux et ses improvisations.
Aussi, après une entrée aérienne un brin ridicule, Pascal se lâche
vraiment et donne tout de lui-meme à son public: du rire, des larmes et beaucoup d'émotion.

Il enchaine l'intégralité de son dernier album ainsi que ses plus grands tubes, en ponctuant le tout d'échanges
avec le public. Mieux: il invite sur scène un spectateur pour interpreter avec lui "le chanteur idéal", titre évoquant les différents télé-crochets !

La foule s'emeut au son de "il voulait de l'eau", s'agite au rythme de "mourir demain", s'emerveille à la vision de Pascal s'envolant avec son piano sur les notes des "fleurs du bien" et est agreablement surprise des versions Big Band de Lucie et Zen !

Mais elle se demande également pourquoi l'un des musiciens de Pascal joue aux danseurs automates tout au long du spectacle. Surement une tentative d'incursion dans le monde de la mise en scene choregraphiée. Si c'est le cas, c'est loupé. Obispo réussit également le pari d'associer prise de conscience et spectacle en faisant défiler très intelligemment les articles des droits de l'homme alors qu'il chante "Rosa".

Il n'oublie pas non plus le fun et propose, appuyé par des jeux de lumieres splendides, un medley années 80 durant le titre bien nommé "1980". Le public se lâche alors sur "one step beyond", " Born to be alive" et autres standards variant d'une date à l'autre de la tournée. Et, c'est bien lorsqu'il est en plein dans son "délire" que Pascal reste definitivement l'un des meilleurs !!
G.

Tracklist du concert
Amen
Après Quoi On Court
La Machine
L'île Aux Oiseaux
Libre Comme Picasso
Plus Que Tout Au Monde
Sa Raison D'être
Où Et Avec Qui Tu M'aimes
Noir
Il Voulait De L'eau
Millésime
Las Vegas
Lucie
Zen
Rock This Town (reprise des Stray Cats)
Le Chanteur Idéal
Fan
Mourir Demain
Sur La Voix Ferré (+ début et fin Avec Le Temps)
Rosa
Ce Qu'on Voit Allée Rimbaud
1980
Les Fleurs Du Bien


Lire notre article précédent sur la tournée

Photos extraites du blog : http://paradispop.skyblog.com/

Publié dans France

Commenter cet article