Téléphone Illimité

Publié le par MusicBlock

A l'occasion du 30 ème anniversaire du premier concert de Téléphone (12 décembre 76 au Centre Américain à Paris), Téléphone nous propose un nouveau best of de 19 titres... dont des extraits de concert tirés des archives du groupe.

1.
 “1977 Olympia Paris” - Sur la route
2. “1977 Olympia Paris” - Métro c’est trop
3. “1977 Olympia Paris” - Medley 66
4. “1979 Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Montreuil” - Bon Anniversaire
5. “1979 Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Montreuil” - J’sais pas quoi faire
6. “1979 Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Montreuil” - Fait divers
7. “1979 Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Montreuil” - Facile
8. “1979 Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville Montreuil” - Le Vaudou
9. “1980 CBGB NewYork” - Crache ton venin
10. “1980 CBGB NewYork” - Métro c’est trop
11. “1980 CBGB NewYork” - Ne me regarde pas / Regarde moi
12. “1980 CBGB NewYork” - Flipper CBGB New York 1980
13. “1981 Olympia Paris” - Pourquoi n’essaies tu pas
14. “1981 Palais des Sports Paris” - Les Ils et les Ons
15. “1981 Palais des Sports Paris” - Ploum Ploum
16. NY avec toi
17. Le chat
18. Electric cité
19. Le jour s’est levé

Publié dans France

Commenter cet article

daniel 17/11/2006 08:54







Je vous signale aussi la sortie de la biographie de Jean-Louis Aubert.
En voici le communiqué :
« Parle-moi », « Alter ego », « Temps à nouveau », « Les plages »…
« Un autre monde », « Ça c’est vraiment toi », « Hygiaphone »…
Avec le recul, on réalise que la carrière de Téléphone n’a duré que dix années alors que celle d’Aubert en solo vient de fêter sa vingtième année. Une œuvre a pris forme. Et la chance veut, qu’à l’instar d’artistes tels que Sting ou  Paul McCartney, Jean-Louis n’hésite pas à puiser dans l’intégralité de son répertoire pour construire un spectacle. Il en résulte un show particulièrement riche, où les sentiments se télescopent, de la frénésie à la nostalgie. Avec des musiciens qui n’ont rien à envier au combo d’origine, d’autant que le facétieux Kolinka est fréquemment de la fête.
Jean-Louis Aubert est l'un des chanteurs les plus aimés du public français. Sa tournée 2006  l'a amené à jouer devant plus d'un million de spectateurs. Ses derniers albums (Idéal Standard et Commun Accord) ont touché un très large public.
Pour la première fois, une biographie retrace la vie du chanteur, de sa jeunesse en passant par la glorieuse période du groupe Téléphone. Elle se poursuit jusqu'à aujourd'hui.
Ecrite par Daniel Ichbiah, la biographie a été réalisée à partir d'un très grand nombre d'interviews, à commencer par celle de Jean-Louis Aubert et aussi celles de Louis Bertignac et Richard Kolinka. Un grand nombre de proches d'Aubert ou encore d'ami d'enfances ont contribué au projet en apportant leurs propres témoignages.
La biographie montre comment Jean-Louis est devenu, au fil des albums, l’un des artistes français les plus appréciés de son époque. Elle met en exergue ce don qu'il semble posséder à associer des mots qui se mettent mutuellement en valeur. Elle met en scène un personnage qu'il est aisé d'aimer pour ce qu’il est tant il donne le maximum pour ses fans, ne rechignant devant aucun effort pour les servir, que ce soit au niveau de la musique, ou de ces mille petits détails de la vie quotidienne qui ont été rapportés ici et là. Qu’importe le vent et le froid, Aubert chante, signe des autographes pour ceux qui sont venus, leur parle volontiers sans manière aucune. Et comme on le voit ici et là, il peut même manifester une générosité de tous les jours vis-à-vis de son public.
Le livre montre la progressive évolution d'un artiste, d'abord adolescent rebelle, puis star adulée d'un groupe de rock et auteur de textes "générationnels". Elle dévoile également la tente reconquête du chanteur solo tentant de renouer le contact avec un public d'abord sous le choc de la séparation de Téléphone. Un public qui sera progressivement séduit par les thèmes plus touchants et matures qu'il aborde dans ses chansons et par son inexorable envie d'aller à leur rencontre en se frottant encore et toujours à l'ivresse de la scène.
Jean-Louis Aubert, de Téléphone à aujourd’hui – par Daniel Ichbiah. Editeur : City Editions.