Placebo : "Pas d'album en francais, ce serait du marketing"

Publié le par l'équipe MusicBlock

Le leader du groupe Placebo a donné une interview au quotidien "Le Monde" le  octobre dernier, quelques extraits :

"Si je devais jouer les intellos, je dirais qu'il y a une longue tradition de romantisme sombre en France qui remonte au spleen de Baudelaire et que l'on retrouve dans la littérature ou le cinéma. Le côté violent de l'émotion, du coeur humain.(...) je parle français, je donne des interviews dans cette langue, et vous savez que vous adorez qu'on parle français.

(...) la maison de disques (EMI) aimerait que Placebo fasse un album en français. Ce ne serait que du marketing (...) il n'y a plus en France la barrière de la langue qui pouvait exister autrefois.

Il y a un décrochage (En angleterre, NDLR), car les médias sont obsédés par "le groupe de la semaine", alors que le public semble blasé (...) Placebo n'a pas une identité britannique comme Oasis ou Muse. Nous ne revendiquons pas ce nationalisme musical, cette xénophobie culturelle.

(...) A New York, nous jouons dans des salles équivalentes à l'Elysée-Montmartre. Dans le reste des Etats-Unis, dans des clubs de 400 à 600 places. Au Festival des Vieilles Charrues, on a joué devant 60 000 personnes. (...) Mes fans pensent que je leur appartiens, et ils ont tort. Les musiciens s'expriment pour des raisons égoïstes. Pas pour rendre les gens heureux, mais pour se rendre heureux."
© Le Monde

► L'interview en intégralité sur ce lien

Les dates de la tournée :
le 7 octobre à Amneville (Galaxie), le 21 novembre à Lyon (Halle Tony-Garnier), le 22 à Toulouse (Zénith), le 23 à Clermont-Ferrand (Zénith), le 3 décembre à Bordeaux (Patinoire Meriadek), le 4 à Nantes (Zénith).

Publié dans International

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article