Compte rendu et résumé des Solidays

Publié le par l'équipe MusicBlock

Article paru sur TF1.fr et disponible en intégralité sur ce lien :


Le 8e festival Solidays a réuni cette année environ 130.000 spectateurs, avec un final inattendu : la retransmission, dimanche soir, de la finale du Mondial de football entre la France et l'Italie (...).

"Nous devrions combler le retard de billetterie enregistré en début de festival pour arriver à un total de plus de 130.000 personnes", a déclaré à la presse le directeur-fondateur de Solidarité Sida, Luc Barruet, qui espérait atteindre 1,3 million d'euros de fonds récoltés en trois jours pour la lutte contre le sida. "On est content : il y a quelques jours, on n'y croyait pas car on était en retard par rapport à nos prévisions", a-t-il ajouté.

Solidays a eu cette année une concurrence inattendue avec la finale du Mondial, que les organisateurs ont décidé de retransmettre pour ne pas s'aliéner une partie du public (...).

En trois jours, les cinq scènes du festival, qui a bénéficié d'une météo clémente, ont notamment accueilli Jean-Louis Aubert, Louise Attaque, dEUS, Laurent Garnier, Asian Dub Foundation, Cali, Dionysos, Têtes Raides, Raphaël, Diam's, Anaïs ou Maceo Parker. Cette année, pour élargir leur programmation, les organisateurs avaient de plus misé sur plusieurs groupes de rock anglo-saxons (Keane, The Zutons, Kill the Young, We are Scientists, The Dandy Warhols, El Presidente...), genre moins représenté d'habitude.

Mais au-delà de l'aspect musical, le but de cette manifestation est avant tout de faire passer un message de prévention et d'information sur le sida, à travers de nombreux stands dédiés à cette cause et en présence d'associations françaises et étrangères. "Je n'ai jamais vu une telle mobilisation de la jeunesse. Les jeunes viennent ici pour s'amuser et en achetant un ticket, ils aident des gens qui n'ont pas accès aux traitements en Afrique, en Amérique du Sud ou en Asie", a commenté Isabelle Assouan, militante ivoirienne de l'association Ruban Rouge Côte d'Ivoire. "Sans l'appui de Solidarité Sida, je ne pourrais pas faire de prévention médicale au sein de mon association", a-t-elle renchéri (...).

Publié dans Musicblock

Commenter cet article