Partenariat France TV/Patricia Kaas pour rentabiliser l'Eurovision

Publié le par MusicBlock



PARIS (AFP) — Le groupe public France Télévisions, privé de publicité après 20H00, a conclu un partenariat avec l'artiste Patricia Kaas, qui représentera la France à l'Eurovision 2009, pour rentabiliser cet événement annuel traité comme une marque.

"L'idée a été de monter un vrai partenariat entre France Télévisions et l'artiste et son entourage, qui dépasse le simple fait de représenter un pays", souligne Alain Vautier, directeur des antennes de France 3, la chaîne qui diffuse la compétition.

"C'est la première fois que nous avons un concept global autour d'une marque", précise de son côté le directeur général de France Télévisions Publicité Philippe Santini.

France Télévisions proposera notamment sur toutes ses chaînes des émissions autour de la compétition qui aura lieu le 16 mai à Moscou, des émissions sur et avec Patricia Kaas, des diffusions en direct de la demi-finale et de la finale sur un site internet dédié etc. Elle participera aussi à la quarantaine de concerts que l'artiste donnera en France, et qui sont déjà intégralement vendus.

Philippe Santini espère que les recettes de parrainage passeront ainsi de 250.000 ou 300.000 euros à "500.000 ou 600.000 euros".

"L'objectif était de faire de ce partenariat et du choix de Patricia Kaas quelque chose qui soit le plus rentable possible", a indiqué pour sa part Philippe Deloeuvre, directeur général de France Télévisions Distribution.

France Télévisions participera donc à la tournée de concerts en France de Patricia Kaas, participera également à la vente de l'album "Kabaret", éditera en partie le "single" de la chanson interprétée à l'Eurovision, et commercialisera le spectacle "Kabaret" capté par France Télévisions.

Pour sa part, Philippe Santini a souligné que le groupe public se proposait d'organiser d'autres opérations similaires autour d'émissions traitées comme des marques. Il a notamment évoqué une émission fondée sur le "zapping" à travers les différentes chaînes du groupe, qui sera diffusée cet été.PARIS (AFP) — Le groupe public France Télévisions, privé de publicité après 20H00, a conclu un partenariat avec l'artiste Patricia Kaas, qui représentera la France à l'Eurovision 2009, pour rentabiliser cet événement annuel traité comme une marque.

"L'idée a été de monter un vrai partenariat entre France Télévisions et l'artiste et son entourage, qui dépasse le simple fait de représenter un pays", souligne Alain Vautier, directeur des antennes de France 3, la chaîne qui diffuse la compétition.

"C'est la première fois que nous avons un concept global autour d'une marque", précise de son côté le directeur général de France Télévisions Publicité Philippe Santini.

France Télévisions proposera notamment sur toutes ses chaînes des émissions autour de la compétition qui aura lieu le 16 mai à Moscou, des émissions sur et avec Patricia Kaas, des diffusions en direct de la demi-finale et de la finale sur un site internet dédié etc. Elle participera aussi à la quarantaine de concerts que l'artiste donnera en France, et qui sont déjà intégralement vendus.

Philippe Santini espère que les recettes de parrainage passeront ainsi de 250.000 ou 300.000 euros à "500.000 ou 600.000 euros".

"L'objectif était de faire de ce partenariat et du choix de Patricia Kaas quelque chose qui soit le plus rentable possible", a indiqué pour sa part Philippe Deloeuvre, directeur général de France Télévisions Distribution.

France Télévisions participera donc à la tournée de concerts en France de Patricia Kaas, participera également à la vente de l'album "Kabaret", éditera en partie le "single" de la chanson interprétée à l'Eurovision, et commercialisera le spectacle "Kabaret" capté par France Télévisions.

Pour sa part, Philippe Santini a souligné que le groupe public se proposait d'organiser d'autres opérations similaires autour d'émissions traitées comme des marques. Il a notamment évoqué une émission fondée sur le "zapping" à travers les différentes chaînes du groupe, qui sera diffusée cet été.

Publié dans France

Commenter cet article