Scarlett Johansson | Anywhere I Lay My Head, premier album

Publié le par MusicBlock

Elle est belle, c’est une actrice terrible, et sa filmographie recelle deja quelques perles comme The Horse Whisperer  (1998), Match Point (2005), The Island (2005).

Mais ce n’est pas tout: Scarlettest actrice mais depuis peu, la voilà chanteuse !  Elle nous livre donc en ce mois de mai 2008 un premier album concocté entre autres quelques membres des Yeah Yeah Yeahs.  A la base, le nom de code de cet album devait être "Scarlett Sings Tom Waits" et finalement ce dernier s'intitulera "Anywhere I Lay My Head". Un album de dix reprises de Tom Waits + 1 chanson originale. On y trouve de grosses percussions, basses, guitare, banjo et compagnie, dans une ambiance sombre et parfois pesante. Mais surtout, on y trouve une voix grave et une interpretation irreelle qui amene celui qui l’ecoute dans une autre dimension. 
Cependant, cela doit être difficile de passer du cinéma à la chanson puisque les critiques ne sont pas du tout tendres avec l'actrice-chanteuse . Son disque essuie des critiques très dures : les enregistrements de l'actrice sont "prétentieux et peu mémorables ". Le magazine Rolling Stones lui a mis un 2,5 sur 5, se plaignant que la voix de Scarlett Johansson est " banale et fébrile ", et la comparant à une " pseudo-gothique perdue dans un brouillard sonore."

Faites-vous votre propre avis, mais pour un premier album, la demoiselle ne se débrouille pas si mal que ça !

Tracklist :
1  Fawn
2  Town with no cheer
3  Falling down
4  Anywhere I lay my head
5  Fannin street
6  Song for Jo
7  Green grass
8  I wish I wan in New Orleans
9  I don't wanna grow up
10  No one Knows I'm gone
11  Who are you

Publié dans International

Commenter cet article

nikitana 29/05/2008 13:44

pas du tout d'accord avec les critiques!
on aurait pu s'attendre à quelque chose de cliché, genre reprise de tubes disco, ou plus jazzy...
scarlet a choisi au contraire la sobriété et le contre courant... pour être parfaitement en avance sur son temps! quel régal d'écouter sa voix modeste resplendir dans le magma las des instruments... scarlet a choisi l'intériorité, la simplicité dans la langueur de la poésie waitsienne... un pur régal, si subtil, si sobre... tout simplement bravo... une artiste est née.